Maiis_image

Le maïs constitue l’aliment de base...

Le maïs est cultivé dans diverses zones agroécologiques, seul ou en association avec la plupart des cultures. Avec une production moyenne annuelle d’environ 600.000 tonnes, le maïs est, en Côte d’Ivoire, la céréale la plus cultivée après le riz. Le maïs constitue l’aliment de base de nombreuses populations ivoiriennes. Il intervient aussi dans l’alimentation animale (volailles, porcs, bovins) et sert de matière première dans certaines industries (brasserie, savonnerie et huilerie). Les rendements moyens des variétés traditionnelles en milieu paysan sont de l’ordre de 0,8 tonne par hectare; contre 2 à 5 tonnes par hectare en milieu contrôlé pour les variétés sélectionnées par la recherche.
Maiis_image

Le mil (gnon ou sagnon en dioula...

Le mil (gnon ou sagnon en dioula, suguélé en senoufo, djoufous en lobi) est une céréale d’origine africaine très prisée pour ses qualités nutritives. Il est cultivé en Côte d’Ivoire dans toute la région Nord du pays comprise entre les 8ème et 11ème degrés de latitude nord. La production annuelle, de 52 000 tonnes en 2002, en fait la troisième céréale cultivée et consommée dans le pays après le riz et le maïs. Mais, la production ne satisfait pas la demande intérieure estimée à 120 000 tonnes . Le rendement moyen en milieu paysan (500 kg/ha) peut être amélioré. En effet, la recherche propose, en fonction des différentes zones agroécologiques du pays, des variétés améliorées stables à haut potentiel de rendement ainsi que des itinéraires techniques adaptés.
Maiis_image

Le riz constitue un enjeu à la fois...

Le riz constitue un enjeu à la fois alimentaire et économique. En 2002 en Côte d’Ivoire, la production atteint 500 000 tonnes de riz blanchi pour une demande intérieure de 900 000 tonnes. Pour parvenir à l’autosuffisance, la recherche propose des variétés de riz pluvial performantes et des itinéraires techniques adaptés. Le riz pluvial est cultivé, pendant la saison des pluies, sur les plateaux et sur les versants, sur des sols limono-argileux.
Maiis_image

Le sorgho Sorghum bicolor...

Le sorgho Sorghum bicolor est une céréale annuelle, d’origine tropicale, de la famille des Graminées. Il est cultivé dans les zones semi-arides d’Afrique et d’Asie. Il constitue une source d’alimentation pour des millions de personnes. En Côte d’Ivoire, le sorgho est essentiellement cultivé dans les régions du nord, au delà du 8ème degré de latitude nord (voir la carte ci-contre). Avec une production annuelle moyenne d’environ 40.000 tonnes, le sorgho est la quatrième céréale après le riz, le maïs et le mil, en termes de production et de consommation. Il est utilisé dans la fabrication de mets et de bière traditionnels et dans l’alimentation des animaux. La production nationale ne permet pas de couvrir la demande intérieure. La couverture des besoins nécessite l’importation annuelle d’environ 10 000 tonnes de grains de sorgho. Les rendements moyens en milieu paysan sont faibles, en moyenne de 400 kg par hectare pour un potentiel de 3 tonnes par hectare. Afin d’augmenter ces rendements, la recherche propose des variétés améliorées et des itinéraires techniques adaptés.